Ce que les Entrepreneurs devraient apprendre des Marins au long cours

Ce que les Entrepreneurs devraient apprendre des Marins au long coursCe que les Entrepreneurs devraient apprendre des Marins au long cours

Au printemps 2008, j’ai eu la chance inouïe de traverser l’Atlantique à la voile avec mon père, marin émérite, ancien moniteur de navigation côtière et hauturière, et lui-même entrepreneur à succès.

 

«L’homme ne peut découvrir de nouveaux océans tant qu’il n’a pas le courage de perdre de vue la côte.» – André Gide.

 

Partis des Antilles, nous avons navigué durant près de deux mois vers Gibraltar, avec une étape aux Açores. La traversée a été magnifique, riche en découvertes, en émotions et en péripéties.
Nous avons connu des accalmies de plusieurs jours, nous bloquant au milieu de nulle part ; nous avons traversé de très fortes tempêtes occasionnant des dégâts significatifs à la structure du voilier ; nous avons admiré le soleil se coucher et se lever à l’horizon de nombreuses fois ; nous avons pu contempler les étoiles sans pollution visuelle et compter les étoiles filantes ; tout au long de la traversée, nous avons croisé de multiples thons, daurades, dauphins, tortues, méduses portugaises, goélands, labbes, et même un cachalot ; nous avons eu des avaries techniques qu’il a fallu réparer avec les moyens du bord ; nous avons profité du soleil caribéen et subi la pluie et le froid des grandes dépressions du nord ; nous avons ressenti la formidable joie de voir la terre à l’horizon après de nombreux jours de mer et goûté le bonheur intense d’être au milieu de l’immensité de l’océan, et tant d’autres émotions encore.

 

« Chaque entrepreneur devrait posséder ces qualités et ces traits de caractère pour mener à bien son projet et naviguer sereinement sur les eaux parfois tumultueuses de l’entrepreneuriat. »

Navigant en famille depuis mon enfance, et avec mes amis depuis plusieurs années, sur la Méditerranée, l’Atlantique et bien sûr le lac Léman (mais surtout en régate, ce qui nécessite d’autres qualités qui feront peut-être l’objet d’un autre article), j’ai pu apprécier, et développer, les qualités essentielles des marins au long cours.

 

Voici à mon avis les 15 qualités, traits de caractère et valeurs que chaque entrepreneur devrait posséder pour mener à bien son projet et naviguer sereinement sur les eaux parfois tumultueuses de l’entrepreneuriat.

  1.  Un marin sait où il veut aller, mais n’a pas peur de l’inconnu — « Il n’est pas de vent favorable pour celui qui ne sait pas où il va. » (Sénèque)Un entrepreneur doit avoir une vision claire de son entreprise et de son activité dans le futur, un objectif vers lequel tendre. Mais comme il est impossible de tout prévoir, un entrepreneur doit aussi accepter de se lancer sans être certain du résultat ni tout connaître du chemin qu’il prendra pour y arriver.
  2. Un marin fait le point régulièrement pour déterminer sa position — Savoir quel objectif on souhaite atteindre demain est indispensable, mais savoir où en est son business aujourd’hui est tout aussi important. Un entrepreneur doit rapidement mettre en place des indicateurs simples et clairs pour lui permettre de mesurer sa progression et faire des points réguliers.
  3. Un marin écoute les prévisions météo et trace sa route en conséquence — Même lorsque son activité fonctionne de manière satisfaisante, un entrepreneur doit rester attentif aux conditions extérieures (réglementation, concurrence, tendances du marché…), pour pouvoir déterminer sa stratégie et la réviser lorsque c’est nécessaire. Mieux vaut anticiper que de devoir réagir dans l’urgence !
  4. Un marin sait que la meilleure route n’est pas toujours la plus directe — Les océans et l’entrepreneuriat ont ceci de commun que le chemin le plus efficace et le plus sûr pour aller d’un point A vers un point B est rarement le plus court ! En clair, un entrepreneur doit parfois accepter de faire des détours, par rapport à son plan initial, pour arriver à bon port et atteindre ses objectifs.
  5. Un marin est attentif à l’état de son navire et utilise son ingéniosité pour réparer les avaries — Les difficultés rencontrées tout au long de la merveilleuse aventure de l’entrepreneuriat peuvent parfois mettre à mal votre organisation, votre business model, votre trésorerie, et vous devez rester attentif à la santé et aux perspectives futures de votre activité. En cas de problème, un entrepreneur doit être capable de trouver rapidement des solutions efficaces et souvent se débrouiller avec les moyens du bord.
  6. Un marin sent le vent tourner et sait ajuster ses voiles rapidement — Que ce soit parce qu’ils se retrouvent « le nez dans le guidon », submergés par les tâches du quotidien, ou parce qu’ils sont anesthésiés par une certaine routine qui les place dans une zone de confort, beaucoup d’entrepreneurs ne sont pas assez attentifs à ce qui se passe autour d’eux, aux signaux d’alerte, aux indicateurs qui fléchissent. Le cas des taxis face à l’arrivée d’Uber est très parlant à ce sujet. Il est pourtant indispensable de pouvoir rapidement ajuster son approche lorsque c’est nécessaire afin de ne pas se retrouver face à un vrai problème qui a pris de l’ampleur parce qu’on l’a négligé. Faire appel à un expert de la transformation pourra parfois s’avérer être un choix judicieux.
  7. Un marin utilise aussi les courants favorables — Parfois, des opportunités inattendues se présentent et un entrepreneur doit savoir les saisir même s’il ne les avait pas envisagées dans son plan initial. De même, lorsque les courants contraires sont trop forts, un entrepreneur doit savoir changer de direction, même temporairement. Dans l’entrepreneuriat, certaines difficultés peuvent également mener à de belles opportunités, tout est une question de « mindset » !
  8. Un marin sait que la météo peut vite changer et tient bon la barre durant les tempêtes — Aucune activité, aussi installée et prospère soit-elle, n’est à l’abri d’un « coup de Trafalgar ». Un entrepreneur doit alors tenir bon la barre, garder le cap tout en adaptant sa route, ajuster ses voiles afin de mener son entreprise en zone sûre. Face aux nombreuses perturbations que traversera son activité, un entrepreneur doit être un véritable capitaine qui garde son calme, réagit promptement et prend les bonnes décisions.
  9. Un marin sait naviguer seul, mais apprécie aussi d’être en équipe — Comme le dit le proverbe africain « Tout seul on va plus vite, mais à plusieurs on va plus loin« . Je vous souhaite évidemment d’aller loin avec votre entreprise. Mais parfois il est nécessaire pour un entrepreneur de savoir s’entourer d’équipiers (des salariés, mais aussi des partenaires, des prestataires, des fournisseurs, des consultants aguerris, et bien sûr un excellent business coach !) afin de naviguer plus efficacement, et plus sereinement !
  10. Un marin est fidèle et loyal envers ses équipiers — Durant son aventure professionnelle, un entrepreneur croise et se trouve en relation avec de nombreuses personnes, à commencer par ses clients, mais aussi ses partenaires, ses associés, ses salariés, ses fournisseurs, des entrepreneurs, des prestataires. Chacun à sa manière fait partie, à un moment ou à un autre, de l’équipage qui permettra à l’entreprise d’avancer, de se développer, de prospérer. Être fidèle et loyal envers toutes ces personnes, c’est construire avec elles une relation durable, respectueuse, équitable, et bénéfique à tous. Rares sont les entrepreneurs qui « durent » en ne suivant pas ces principes, car leur comportement a alors nécessairement des impacts négatifs sur leur activité.
  11. Un marin aide toujours un autre marin en difficulté, même si c’est un concurrent lors d’une course au large — Voilà qui va peut-être vous surprendre, mais l’entrepreneuriat, s’il est parfois synonyme d’une compétition intense, n’est pas pour autant une guerre, et un entrepreneur a beaucoup à gagner en aidant d’autres entrepreneurs lorsqu’il le peut. Personne ne peut savoir de quoi l’avenir sera fait, et peut-être un jour serez-vous heureux de recevoir de l’aide de l’un de vos concurrents. Je me souviens de cette entreprise qui, après avoir coulé son dernier concurrent local, a utilisé sa situation de monopole pour augmenter abusivement ses tarifs. Quelques mois plus tard ses clients, déterminés à trouver de meilleures offres, l’ont délaissée pour une autre entreprise, certes très éloignée géographiquement, mais beaucoup plus respectueuse. L’entreprise « rapace » n’a pas pu récupérer ses clients et a rapidement mis la clé sous la porte. Contribuer à soutenir le tissu économique qui vous entoure, c’est indirectement contribuer à soutenir votre propre activité.
  12. Un marin apprécie le voyage tout autant que la destination (et souvent plus !) — Je l’ai écrit plus haut, un entrepreneur doit savoir où il veut emmener son entreprise, et tout faire pour atteindre son objectif, mais il doit aussi apprécier le chemin, parfois long, parfois difficile, parfois imprévu, qu’il va emprunter pour y parvenir. Si vous ne ressentez pas de plaisir intense à parcourir ce chemin, aussi parsemé d’embûches soit-il, peut-être que l’entrepreneuriat n’est pas fait pour vous…
  13. Un marin a confiance en lui et en son bateau — Tout comme un marin ne part pas pour une traversée transatlantique sans avoir confiance dans ses capacités personnelles et celles de son bateau, un entrepreneur doit avoir suffisamment confiance en ses capacités à surmonter les nombreuses épreuves qui se présenteront, et croire fortement en son business pour se lancer. Une bonne préparation, qui peut être réalisée au sein d’un incubateur, est indispensable pour éviter de cuisantes déconvenues. C’est une des clés de la réussite de toute entreprise, de toute aventure entrepreneuriale.
  14. Un marin accepte de vivre parfois dans l’inconfort — Être entrepreneur, c’est clairement sortir de sa zone de confort, accepter de prendre des risques et parfois de se tromper, comme j’ai pu l’expliquer dans mon article « Entreprendre…« . C’est aussi accepter de vivre des moments difficiles (je me souviens, lors de ma première création d’entreprise, de la fois où je n’avais plus que l’équivalent de 20 euros sur mon compte en banque…), des moments de doute, des phases de découragement… tout en préservant sa motivation !
  15. Un marin connaît sa valeur, mais reste humble face aux éléments, quelles que soient ses réussites passées et son expertise — « On ne connaît vraiment quelqu’un que lorsqu’on l’a vu en situation de danger mortel. » Avoir confiance en soi, en ses capacités est primordial. Mais également connaître ses limites, ses travers, ses points faibles, car cela permet à l’entrepreneur d’une part de les corriger (ou au moins de les atténuer), et d’autre part de demander de l’aide, du soutien avant que les éventuelles conséquences pour son activité ne soient trop graves. Nul besoin d’être un héros lorsqu’on est entrepreneur, et surtout pas un héros « mort », la survie de votre entreprise et son bien-être doivent primer sur votre égo ! L’appel à un business coach est très souvent bénéfique, pour autant que celui-ci comprenne votre problématique et soit suffisamment expérimenté pour pouvoir vous aider.

 

« Discutons ensemble, que ce soit de navigation au large ou d’entrepreneuriat ! »

 

Vous l’aurez compris, devenir entrepreneur, tout comme devenir marin, ne s’improvise pas, même si l’on apprend surtout en pratiquant. Cela demande de l’énergie, de la motivation, une foi inébranlable en soi et en l’avenir, une grande ouverture d’esprit, de l’audace et une idée la plus claire possible de son objectif. Cela se gagne, à la sueur de son front, de ses neurones, de ses nerfs, de son temps, de son portefeuille, et de sa résistance physique et psychique !

 

Et pourtant, vous êtes de plus en plus nombreux à en avoir envie, à vous lancer. Pourquoi ? Parce que c’est un des meilleurs moyens qui soient pour vous réaliser pleinement en tant que professionnel, parce que les choix que vous ferez seront les vôtres, pas ceux d’une autre personne que parfois vous ne connaissez même pas, parce que même si les risques sont importants, vous ne devrez vos succès qu’à vous-même, et parce que vous souhaitez affirmer haut et fort vos valeurs et votre vision de l’entreprise et de l’économie.

 

Ces valeurs, ces qualités essentielles, ces traits de caractère, je m’efforce de les mettre en pratique chaque jour dans mon entreprise, et de les transmettre à mes clients entrepreneurs. Ainsi, je les accompagne et les conseille au quotidien à travers les eaux parfois agitées, mais aussi paradisiaques, de la création et du management d’entreprise.

 

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Voyez-vous d’autres qualités et traits de caractère que les Entrepreneurs partagent avec les Marins ?

Addendum : vous avez été très nombreux à réagir à cet article, et si vous l’avez aimé, je vous invite à lire son complément, qui reprend en synthèse les feedbacks que j’ai reçus : « Quelques feed-backs très intéressants au sujet de mon dernier article sur l’entrepreneuriat…« .

 

Discutons-en ensemble, que ce soit de navigation au large ou d’entrepreneuriat ! Pour me contacter, connectez-vous à mon profil LinkedIn, ou utilisez la page contact de notre site web.

Et si comme moi, l’entrepreneuriat vous passionne, je vous invite également à lire mon précédent article sur le sujet : « Entreprendre…. »


A propos de La Business Factory

La Business Factory (la-business-factory.com) est le premier Incubateur Nomade, spécialisé dans l’accompagnement et le business coaching des entrepreneurs, des indépendants, des artisans et des commerçants. Nous vous accompagnons dès votre idée initiale, et vous guidons jusqu’à un business robuste et viable.

Notre modèle d’affaire (une rémunération basée sur vos résultats) vous garantit un total engagement de notre part à vos côtés et vous évite l’écueil du besoin en trésorerie durant la phase de préparation et de lancement de votre entreprise.

Nous sommes basés à Genève et intervenons également à Lausanne, Annecy, Neuchâtel et Paris. Pour en savoir plus, visitez notre page LinkedIn, et suivez-nous au quotidien sur Facebook et sur Instagram.

 

About the Author

Jacques

Ma carrière, riche de nombreuses expériences en tant qu’Entrepreneur et Consultant en Management, m’a donné l’opportunité de conseiller et d’accompagner une grande variété de clients (plusieurs dizaines de PME & Indépendants, et plusieurs Multi-Nationales) sur de nombreux sujets tels que : business development, business management, pilotage opérationnel et financier, gouvernance, digitalisation et fusions-acquisitions (je vous invite à découvrir mon profil et à nous connecter sur LinkedIn).
Début 2016, après quelques mois passés à travailler sur mon nouveau projet professionnel, j’ai fondé ma 4ème société et je suis maintenant Managing Director de La Business Factory.
Je suis également Executive & Business MasterCoach certifié, motivé et engagé auprès des entrepreneurs, des managers et des personnes en transition de carrière, et Superviseur de Coachs.

Mes clients sont principalement situés à Genève, Lausanne et Neuchâtel (Suisse), ainsi qu’à Annecy et Paris (France).

Je suis également Conférencier et Expert pour des événements liés à l’entrepreneuriat.

1 Comment on "Ce que les Entrepreneurs devraient apprendre des Marins au long cours"

  1. Unparalleled accuracy, unequivocal clarity, and undeniable importance!

Leave a comment

%d blogueurs aiment cette page :